#chronique : Warcross de Marie Lu

29345675_10155094701857811_955600280_n

 

 

 

Titre: Warcross

Auteure: Marie Lu

Edition: Pocket Jeunesse

Lecture: en VF

Pages:  408

 

 

 

— RÉSUMÉ

 

La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé: Warcross.

Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu: Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

 

— NOTE : 5/5

 

— CITATIONS

 

“Every locked door has a key. Every problem has a solution.” — Marie Lu

“Everyone has a different way of escaping the dark stillness of their mind.” — Marie Lu

“But sometimes, people kick you to the ground at recess because they think the shape of your eyes is funny. They lunge at you because they see a vulnerable body. Or a different skin color. Or a different name. Or a girl. They think that you won’t hit back – that you’ll just lower your eyes and hide. And sometimes, to protect yourself, to make it go away, you do. But sometimes, you find yourself standing in exactly the right position, wielding exactly the right weapon to hit back.” — Marie Lu

 

— AVIS

 

Avant toute chose, il est peut-être utile de préciser que je suis une grande fan de Marie Lu. Sa série Legend est une des plus belles que j’ai lue pendant mon adolescence et quand j’ai su qu’elle remettait le couvert avec Warcross, j’étais aux anges. Mais qui dit grande fan dit beaucoup d’attentes. J’avais moins aimé Young Elites, sa deuxième saga, du coup j’espérais beaucoup de Warcross et le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue. LOIN DE LÁ MÊME!

Á vrai dire, en posant mon livre une fois fini, j’avais juste envie de m’envoler direction Los Angeles pour aller personnellement demander à Marie Lu de m’épouser. Et j’exagère à peine.

Warcross est étonnant, intelligent, haletant et original. J’avoue que je n’y connais absolument rien en jeu vidéo, dark web, réalité virtuelle,… du coup j’avais un peu peur au début d’être perdue dans un univers que je ne comprends pas toujours très bien. Evidemment c’était sans compter sur le génie de Queen Lu qui est parvenue à créer un univers tout simplement GENIAL. Je tiens d’ailleurs à souligner son travail de fou concernant les descriptions. Pas une seule fois je ne me suis sentie perdue dans son univers: c’était ultra réaliste et décrit de façon à ce que même les incultes du gaming comme moi ne se retrouvent pas complètement paumés. Pire, ça m’a presque donné envie de m’acheter une console sur le champ pour jouer à Mario Kart. Rien que pour ça, chapeau bas.

Donc oui, j’ai adoré l’univers. Les mondes virtuels de Warcross, les scènes de jeu, les combats entre équipes, les arènes (petit côté Hunger Games, on adore), vraiment tout. Et puis ce que j’ai surtout adoré aussi, ce sont les personnages. Je suis tombée sous le charme d’Hideo, ce nerd au coeur tendre (*coeurdanslesyeux*), mais je suis surtout tombée royalement amoureuse d’Emika. Notre héroïne est badass à souhait, ultra intelligente et débrouillarde, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et ça décoiffe (et je ne parle même pas de sa colo arc-en-ciel, ARC-EN-CIEL LES GARS)! Sans oublier toute la team des Phoenix Riders, j’ai tellement hâte de les retrouver bon sang!

Puis bien entendu, il y a l’intrigue en tant que telle. Et là, accrochez-vous parce que Marie Lu a mangé du lion. C’était juste DINGUE. Plot twist sur plot twist, enquête sur enquête, infos sur infos, Mme Lu nous vend du rebondissement à répétions. On réfléchit, on se marre, on stresse, on re-réfléchit, on panique, on pleure, on s’énerve, on re-re-réfléchit, on crie et BIM, on tourne la dernière page avant même de s’en rendre compte et on veut la suite immédiatement.

En bref, si vous n’aviez pas compris j’ai surkiffé ma lecture. J’étais incapable de lâcher mon livre une fois commencé et j’ai une fois de plus été transportée par la capacité de Marie Lu à créer un monde, une trame et des personnages aussi époustouflants. Je vous recommande vivement ce livre qui est un parfait condensé de tout ce que j’aime en littérature YA. Une sci-fi bien dosée, de l’action à gogo et une pointe d’amour dans un monde futuriste de fou.

Foncez!

 

6 réflexions sur “#chronique : Warcross de Marie Lu

  1. Chachoux dit :

    Olalah ça me donne tellement envie de le lire !
    Je crois que je vais suivre des très pres ton nouveau blog 🤤
    En tout cas j’adore, c’est épuré et très joli !
    Longue vie à la nouvelle blogueuse !!

    Aimé par 1 personne

  2. Talesofmouny dit :

    Aaaaah il faut que je le lise bon sang… Pourquoi je n’ai pas assez de temps pour lire tout ce que je veux? T_T
    J’espère le lire durant l’été au moins!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s