#chronique: Le Gang des Prodiges de Marissa Meyer

29853339_10155111969517811_1673584758_n

 

 

Titre: Le gang des Prodiges / Renegades

Auteure: Marissa Meyer

Edition: Pocket Jeunesse

Lecture: en VF

Pages: 599

 

 

 

— RÉSUMÉ

Il y a plus de dix ans, les Renégats, un groupe d’hommes et de femmes détenteurs de pouvoirs surhumains, ont vaincu les super-vilains.

Ils font désormais régner la paix et la justice. Cependant les super-vilains n’ont pas disparu… Parmi eux, Nova, qui continue à lutter contre les Renégats, responsables de la mort de sa famille.

Prête à tout, elle infiltre leur repaire. Mais lorsqu’elle se lie d’amitié avec le fils adoptif des deux principaux Renégats, ses certitudes vacillent…

 

— NOTE: 5/5

 

— CITATIONS

“Sans peur, il n’y a pas de courage.” — Marissa Meyer

“One cannot be brave who has no fear.” — Marissa Meyer

“There’s no rule that says you have to be a prodigy to be a hero, » she insisted. « If people wanted to stand up for themselves or protect their loved ones or do what they believe in their hearts is the right thing to do, then they would do it. If they wanted to be heroic, they would find ways to be heroic, even without supernatural powers.” — Marissa Meyer

“What exactly are we looking for?

Villains, doing villainous things.” — Marissa Meyer

“It’s a terrible shame he’s a Renegade, isn’t it? Otherwise, you could have asked him to stay for dinner.” — Marissa Meyer

 

 

— AVIS

 

Et un livre de super-héros, un! Rien que ce détail mérite le 5/5 qu’on se le dise!

Bon je vous le donne en mille, j’ai ADORÉ ma lecture! C’était mon tout premier Marissa Meyer et clairement ce ne sera pas mon dernier. J’ai tout simplement été transportée par son style et son imagination. Les Chroniques Lunaires n’ont qu’à bien se tenir!

Mais revenons à nos moutons. Certes Le Gang des Prodiges surfe sur la vague de tout bon  YA qui se respecte. C’est mignon, prévisible, un peu lent par moment mais n’est-ce pas pour cela qu’on aime autant le Young Adult ? Personnellement, rien de tout cela ne m’a dérangée! J’ai trouvé ce roman prenant, original, bien ficelé et on se retrouve quand même avec un putain de cliffhanger de folie à la fin qui nous donne juste envie de mettre la main sur la suite immédiatement!

L’univers créé par Marissa Meyer est bien construit et très bien décrit. Elle parvient à mêler de parfaits moments d’action à des passages plus lents qui permettent de poser l’intrigue. Elle développe son univers tout au long du roman, lui donnant de plus en plus de substance et ses descriptions sont tellement efficaces que j’avais l’impression d’y être moi aussi! En bref, elle est parvenue à construire un monde de super-héros/vilains unique dans lequel on ne se sent pas perdu une seule seconde. En me baladant entre ses lignes, j’ai pensé aux Avengers, aux X-Men, à Miraculous et même aux Indestructibles, comment ne pas tomber sous le charme de tout ça?

Sans parler des personnages. Meyer nous offre une palette incroyable de super-héros/vilains aux pouvoirs et personnalités très variés! J’avoue que j’ai eu un peu peur en voyant la longue liste au début du roman qui reprenait tous les personnages et leur pouvoirs respectifs. Je me suis dit: « Ouch, il y en a pleins, je vais forcément être méga paumée et devoir revenir lire cet aide-mémoire un milliard de fois pendant ma lecture! » Eh bien non, même pas! Bon, ok, juste un peu au début, mais très vite on se familiarise à tous ces héros et vilains et il devient très facile de les différencier. J’ai adoré le fait que l’auteure crée autant de personnages et surtout, j’ai adoré que le point de vue des vilains soit mis en avant. Trop souvent on est confronté à des mondes dichotomiques où les gentils viennent forcément à bout des méchants parce qu’ils ont raison et que les autres ont tort. Mais pas ici, et ce changement de perspective est très intéressant. On prend conscience que rien n’est jamais tout noir ou tout blanc et j’ai trouvé ça très intelligent de la part de Marissa Meyer d’amener ce genre de réflexion.

Bien sûr, j’ai mes deux chouchous parmi tous ces personnages. En premier nous avons Nova, bien sûr. Encore un personnage féminin badass à souhait (la révolution est en marche les amis). Nova, notre petit cauchemar, est déterminée, forte et ne se laisse clairement pas marcher sur les pieds. Son personnage est complexe, on la sent vaciller entre sa loyauté envers les Anarchistes et sa compassion pour les Renégats après sa rencontre avec Adrian. J’ai vraiment hâte de voir comment elle va évoluer par la suite! Je viens de le citer, évidemment, mon deuxième chouchou n’est autre qu’Adrian. Bon il est clairement le pire enquêteur que la terre ait jamais porté, ET DE LOIN! J’avais parfois envie de le secouer en mode: MAIS OUVRE TES YEUX AAAAAAAH! Sauf que malgré son manque de flair, Adrian est quand même beaucoup trop mignon. Il représente LE super-héros par excellence et quand je dis LE je veux dire qu’il n’est corrompu d’aucune manière, qu’il se bat pour la justice, la vraie, et puis son super-pouvoir est tout simplement le meilleur jamais inventé! On ne peut que l’aimer!

En résumé, même sous ses abords de YA tout à fait banal, Le Gang des Prodiges parvient à soulever des questions beaucoup plus profondes et importantes au travers d’une trame palpitante. Ce roman nous bouscule dans nos représentations du bien et du mal et c’est en cela qu’il se démarque de toutes ces autres histoires de super-héros citées plus haut. J’espère de tout coeur que la suite continuera dans cette lancée! Plus qu’à l’attendre maintenant…

 

 

Une réflexion sur “#chronique: Le Gang des Prodiges de Marissa Meyer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s