#chronique: The Kiss de Marie Rutkoski

img_0067

 

 

Titre: The Kiss

Auteure: Marie Rutkoski

Editions: Lumen

Lecture: en VF

Pages: 631

 

 

 

Ma chronique du tome 1: The Curse

Ma chronique du tome 2: The Crime

— RÉSUMÉ

La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l’Orient comme allié et, pour ennemi, l’Empire qui l’avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s’il ne parvient pas tout à fait à l’effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n’a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l’Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens…

Mais la vérité est tout autre. C’est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l’héritier de l’Empire. Droguée – une façon de s’assurer de son obéissance -, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l’entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d’Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l’enclume…

Pour elle comme pour lui, l’heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ? Dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, découvrez les jeux de pouvoir, les coups de bluff et les enjeux vertigineux de la partie de poker menteur à laquelle se livrent deux espions pris dans les nasses de deux causes ennemies !

— NOTE: 5/5

— CITATIONS

“You will be lonely, but you’ll become strong.” — Marie Rutkoski

“She tried to imagine her former self. Enemy. Prisoner. Friend? Daughter. Spy. Prisoner again. “What am I now?”
Sarsine held both of Kestrel’s hands. “What ever you want to be.” — Marie Rutkoski

“I told her that I belong to you, and no other.” — Marie Rutkoski

“If I die, you’ll survive. If you die, it will destroy me.” — Marie Rutkoski

— AVIS

 

Je n’aurais pas pu rêver meilleure fin pour cette fantastique trilogie que celle offerte par Marie Rutkoski dans ce roman. The Kiss clôture cette série en beauté et nous offre une conclusion à la hauteur de l’intrigue développée par l’auteure tout au long des tomes précédents. Je n’ai pas été déçue un seul instant par les choix qu’elle a pris dans ce dernier opus puisque j’ai tout simplement adoré ma lecture. Cette saga a été une excellente découverte pour moi!

Ce dernier tome nous replonge dans tout ce qui nous a plu dans les premiers. La fin du tome 2 était tout simplement atroce et le début de celui-ci n’est pas beaucoup plus rose. La guerre éclate en Valorie et nos personnages se retrouvent en bien mauvaise posture. De nouveau, on finit pris dans une trame superbement bien ficelée, très haletante et pleine de retournements de situation. L’histoire a toujours ce côté très psychologique et prenant qui m’a accroché dès le tome 1: on se retrouve encore plongés dans une multitude de complots, de manipulations et les stratégies tordues se bousculent dans tous les sens. C’est vraiment rare de lire des romans dans lesquels on continue à douter du dénouement jusqu’à la dernière seconde et la série The Curse en fait partie. Personnellement, j’adore!

En plus d’une intrigue toujours aussi prenante, le véritable point fort de ce dernier opus pour moi est le développement que l’auteure a imposé à ses personnages et plus particulièrement à celui de Kestrel. J’ai adoré la voir aussi brisée (oui ça fait un peu sadique dit comme ça), la voir aussi fragile et humaine en fait. L’observer se reconstruire complètement au fil des pages m’a permis d’apprécier encore plus cette héroïne et je trouve que vu les circonstances et son vécu, tout son cheminement était incroyablement juste et adéquat. Enfin, elle apprend à laisser de la place à ses sentiments, enfin sa relation avec Arin se concrétise, oui je dis enfin parce bon sang, j’ai bien cru qu’on y arriverait jamais! En bref, j’ai vraiment aimé les voir fonctionner ensemble dans ce tome et pas séparé comme dans les précédents. Ils sont si beaux tous les deux et méritent le meilleur (oui je parle d’eux comme si c’était mes enfants, ne me jugez pas!) et pour ne pas vous mentir, ils me manquent déjà (surtout Arin snif).

En résumé, The Kiss est un excellent troisième tome, tout aussi addictif et prenant que les deux premiers de la série. Vous ne vous ennuierez pas une seconde, vous continuerez à stresser jusqu’à la toute fin du roman et vous aurez encore envie de tuer ou d’épouser (au choix) tout un tas de personnages au caractère et à la psychologie très travaillée. Si vous aimez le suspens, les plot twist à gogo et les montagnes russes, cette trilogie est faite pour vous. La plume très poétique de Marie Rutkoski m’a très franchement conquise et The Curse est une série que je prendrai très certainement le plaisir de relire un jour.

Une réflexion sur “#chronique: The Kiss de Marie Rutkoski

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s