#article: Pourquoi j’ai décidé de boycotter Hugo Roman

Qu’on me jette au pilori, qu’on m’allume sur le grand buché de la place publique, peu m’importe. Cela fait un long moment que l’envie d’écrire cet article me trotte dans la tête et j’ai décidé que j’avais fini de me taire. Parce que même si je ne fais pas partie de la blogosphère depuis longtemps, j’ai des valeurs qui m’empêchent de fermer les yeux sur certaines choses et les frasques à répétition de cette ME en font partie. Alors pas de tabou aujourd’hui, je vous parle franco les amis.

Tout remonte à quelques mois, lors de ma lecture d’Autoboyographie. J’avais bien entendu déjà lu des romans parus chez Hugo avant celui-là et j’avais déjà tiré des conclusions peu flatteuses les concernant mais Autoboyographie a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. J’avais de plus tout d’abord prévu de l’acheter en VO mais en tombant dessus en librairie, face à cette couverture sublime, j’avais quand même craqué. Et le moins que je puisse dire, c’est que je l’ai regretté.

Je pense sincèrement qu’il faudrait soit mentir soit être aveugle pour ne pas admettre à quel point le travail de correction chez Hugo Roman laisse à désirer. Entre les fautes de syntaxe, de grammaire, d’orthographe et leurs traductions bancales qui n’ont parfois aucun sens, lire un roman chez Hugo c’est comme sortir de l’attraction des tasses à Disneyland Paris: ça file le tournis et la gerbe. Surtout quand on a payé 18€ pour un bouquin rempli de coquilles MONSTRUEUSES. Et je dis monstrueuses parce qu’écrire: « et » pour « est », « c’est » pour « ses » et j’en passe les meilleurs, merci mais non merci. Je ne dis pas qu’aucune faute n’est jamais laissée dans un roman publié et ça m’est déjà arrivé d’en croiser dans des oeuvres parues dans d’autres maisons d’éditions mais à ce niveau de redondance là, non. C’est juste trop et systématique.

C’est donc après ma lecture d’Autoboyographie que je me suis dit: plus jamais. Plus jamais je n’achèterai de livres étrangers traduits chez Hugo Roman. Non seulement ça avait fait une nouvelle fois mal à mon porte-feuille d’acheter un roman soi-disant passé en correction (donner mon argent à des gens qui sortent du travail bâclé ça va deux minutes: si j’avais envie de lire des histoires avec des fautes d’orthographe, je me contenterais de Wattpad) MAIS EN PLUS, ça a totalement gâché ma lecture alors que l’histoire de Sebastian et Tanner est tout simplement magnifique. Bref, à ce moment-là, ma décision s’arrêtait pourtant à ça. J’allais acheter les versions originales des romances étrangères qu’ils proposaient et peut-être me laisser encore tenter par leur collection quand l’auteur était francophone.

Je ne reviendrai pas ici sur les thématiques problématiques souvent évoquées dans leurs publications. La sensibilité et l’opinion de chaque lecteur jouent beaucoup dans ce genre de débats et même si je pense qu’Hugo Roman a publié certains romans très limite concernant la représentation des femmes, les relations toxiques, les stéréotypes de genre, etc., je n’ai pas lu assez de ces oeuvres problématiques pour m’étendre là-dessus. Je vous laisse par contre lire l’article de YuikoBooks qui a été très complète sur le sujet.

Mais c’est là qu’arrive cette fameuse histoire de plagiat. Pas la première apparemment, mais je n’étais pas encore branchée sur les réseaux livresques quand les précédents scandales sont sortis du coup, je ne jugerai que celui auquel j’ai assisté. Si tu as manqué cette grande vague de révolte et que tu n’es pas au courant qu’une des auteures d’Hugo Roman s’est fait prendre la main dans le sac du copier-coller, je te laisse aller te remettre à jour sur les blogs de BettieRoseBooks et de Fanny. Et ici, je ne reviendrai pas sur ce que je pense de l’acte en lui-même — je me suis déjà épanchée en long et en large sur les réseaux et risquerais d’être fort désagréable étant donné ce que je pense de ce genre de pratique — et me contenterai de souligner les réactions qui nous ont été offertes de la part de « l’auteure » ET de la ME. Et c’est plutôt magique, accrochez-vous.

La technique de l’autruche, le silence radio, le « on-va-se-faire-tout-petit-pendant-quelques-mois-pour-que-nos-lecteurs-naïfs-oublient-toute-l-histoire », voilà ce à quoi nous avons droit. Tina Ayme a opté pour la victimisation et la culpabilisation plutôt que de reconnaitre ses torts mais à la rigueur, soit. Á sa place, j’aurais peut-être également choisi de me faire toute petite, qui sait. Mais je trouve ça un peu facile, voire trop facile, et ça n’a certainement pas remonté l’estime déjà inexistante que je lui portais. Par contre, ce qui m’a profondément dérangée, et qui me dérange toujours d’ailleurs, c’est la réaction d’Hugo Roman face à ce scandale. Alors certes, leur communiqué sur Facebook il y a un peu plus d’un mois dans lequel ils assuraient avoir pris connaissance du problème et vouloir le traiter avec sérieux nous a un peu rassuré. Mais le problème est justement là: depuis plus d’un mois, c’est de nouveau le silence radio.

Et en attendant: Hugo Roman continue de publier cette « auteure » (le tome 4 de sa série les Anges est sorti début juillet en format poche) et elle est toujours à l’affiche du Festival New Romance — organisé par Hugo Roman — aux côtés entre autre d’Anna Todd qu’elle a ouvertement plagiée. Si vous vous demandez s’il faut rire ou pleurer de ces aberrations, figurez-vous que je me suis posée la même question.

Et c’est maintenant que j’en viens à mon ultime et dernier point: la condescendance et les réponses extrêmement désagréables que nous recevons de la part d’Hugo Roman quand nous osons les remettre en question. Il y a quelques jours, certaines blogueuses et moi-même avons relancé la machine sur Twitter, nous étonnant du manque de suivi lié à l’affaire. La réponse a été plus ou moins rapide et plutôt sèche malgré la forme. En gros, les choses suivent leur cours et se règleront entre les parties concernées. Traduction (ou du moins ce que j’en ai compris): cette histoire ne concerne pas les lecteurs, cessez de nous importuner. Est-ce qu’un communiqué officiel nous sera partagé lorsque la décision tombera (si elle tombe un jour hum)? J’ai de sérieux doutes…

J’avais déjà eu vent de l’attitude d’Hugo Roman face aux plaintes qui leur étaient soumises mais je n’y avais pas encore été confrontée personnellement. De nouveau, YuikoBooks donne de bons exemples de leur « amabilité » et j’ai moi-même certaines amies qui, après leur avoir envoyé un message pour leur signaler les nombreuses fautes dans certains de leurs romans, ce sont gentiment faites remettre à leur place. C’est vrai que nous ne sommes que les pigeons bouffant aveuglément dans leur politique de la quantité au-dessus de la qualité et du fric avant tout, pourquoi donc nous prendre en considération?

Ceci étant dit, j’aimerais être bien claire. Cet avis est le mien et n’engage que moi. Je ne condamne en aucun cas les lectrices d’Hugo Roman et même si j’ai beaucoup de mal à accepter qu’on puisse encore faire de la publicité à une « auteure » qui n’en est pas une (désolée de le dire), je respecte l’opinion et les goûts de chacun. Je ne suis clairement plus objective dans cette histoire car étant moi-même auteure, j’ai été particulièrement touchée et écoeurée par la malhonnêteté de Tina Ayme et par les réactions de certaines de ses fans ainsi que par Hugo Roman qui a mon sens aurait du prendre une décision bien plus drastique et transparente concernant cette affaire.

Dans cet article, j’avais simplement besoin de faire part de mon ressenti et j’estime que c’est mon droit d’exprimer mon ras-le-bol en tant que lectrice car je me sens flouée. J’achète des livres, je fais vivre des ME à mon petit niveau et récolter ce genre de choses n’est pas correct. Ça ne l’est pour personne.

C’est donc à la suite de tous ces évènements que j’ai décidé de boycotter Hugo Roman jusqu’à nouvel ordre. Pas parce que je remets en doute le travail de leurs autres auteures qui ne sont absolument pas responsables de tout ce que j’ai pointé ici mais simplement parce que mes valeurs ne me permettent pas de continuer à soutenir une ME qui porte, à mon sens, trop peu de considération aux lecteurs/lectrices qui la font vivre.

NB: La seule exception que je pourrais faire concerne Morgane Moncomble et la parution de son nouveau roman car il s’agit d’une amie et d’une auteure que je respecte beaucoup et que je soutiens. Pour le reste, malheureusement ce sera sans moi. Mais encore une fois, je le répète: ceci est mon opinion et elle n’est pas universelle. Peu importe que vous soyez d’accord avec moi ou non, sachez que je respecte la vôtre quelle qu’elle soit. Toujours.

Amour, paix et chocolat,

Julie

 

 

 

16 réflexions sur “#article: Pourquoi j’ai décidé de boycotter Hugo Roman

  1. uneviedeslivres dit :

    Je n’ai pas lu beaucoup de romans de chez Hugo Roman. J’ai beaucoup aimé les deux Brittainy C. Cherry que j’ai lus, mais il est vrai qu’il y a des erreurs qu’on ne peut même plus appeler coquilles.

    J’ai vu passer toute cette histoire de plagiat sans vraiment y faire attention, étant donné que ce n’est pas une maison d’édition que je suis, mais c’est vrai que la gestion du problème était plutôt bizarre…

    Concernant les thèmes, je dois dire que j’ai été très déçue de certains messages passés, notamment à travers Calendar Girl, surtout à partir du quatrième tome.

    Aimé par 1 personne

    • myheadfullofwords dit :

      J’ai lu les quatre Brittainy que j’ai beaucoup aimé pour la plupart, comme toi, mais effectivement les erreurs et grosses fautes d’orthographe m’ont brûlé les rétines un bon nombre de fois. Pareil pour les CoHo. D’où ma décision de les acheter en VO à partir de maintenant 🙂

      Ce n’est pas une ME que je suis plus que ça non plus même si j’aime beaucoup certaines auteures qu’ils publient mais cette histoire de plagiat et la réaction à laquelle nous avons eu droit m’ont particulièrement choquée. Du coup, je n’ai pas pu garder ma langue dans ma bouche hehe.

      Je n’ai pas lu Calendar Girl du coup je ne sais pas à quoi tu fais allusion! Par contre j’ai beaucoup entendu parler de La princesse de papier et de Dark and dangerous love qui apparemment font passer des messages vraiment limites. Mais je ne les ai pas personnellement lu!

      Aimé par 1 personne

  2. Did I mention I read you ? dit :

    Je dois dire que je suis assez d’accord avec ton article. De plus je trouve que la diversité de cette me est très limitée, tous les livres dans la catégorie New romance sont tous pareils et j’ai d’ailleurs décidé d’arrêter également de lire cette me. Puis l’histoire de Tina Ayme c’est aberrant que la me ne fasse rien et attende que les lecteurs oublient gentiment, je trouve qu’hugo Roman prend un peu trop ses lecteurs pour des pigeons

    Aimé par 1 personne

  3. Voyage Littéraire dit :

    Oh je suis tellement d’accord avec toi. Ton article est complet et véridique, on ne pouvait pas trouver mieux à ce sujet. Je suis d’accord en tout point avec ce que tu dis, et je suis également en boycotte de cette ME, qui ne respecte absolument pas ses lecteurs. Entre la redondance des sujets, les fautes, le plagiat et j’en passe … et bien j’estime avoir laissé suffisamment de chance à cette ME pour voir de l’évolution et du changement sans qu’il ne se passe quoi que ce soit .. Alors bon. Fini …

    Aimé par 1 personne

  4. frenchielovesbooks dit :

    Je ne lis pas de livres de chez Hugo Roman, mais je trouve vraiment bien que tu mettes ce genre de pratiques en lumière, ça ne fait que me convaincre que je dois continuer. Et il faut que ça se sache, ces histoires, en particulier le plagiat, sont à vomir. Donc merci !

    Aimé par 1 personne

  5. julie dit :

    je connais la polémique qui m’avait choqué et heureusement je n’ai jamais lu les livres de cet « auteure » je mets entre guillemets car moi qui écris aussi, je ne la considère pas du tout comme une « auteure » dont le travail des auteures c’est d’écrire avec LEURS MOTS! ça m’a aussi choqué que des lectrices la défendent mais surtout pensent que c’est pas grave de plagier c’est ce qui me gêne encore plus alors que c’est sensé être puni et même à l’école c’est puni! Je n’ai jamais lu de romans de hugo roman en plus que je ne lis pas de romances mais leur attitude je déteste! moi ça me fait plus penser à des personnes arrogantes qui pensent qu’au fric et s’en foutent du reste et sont en plus irrespectueuses même envers leurs lectrices et jouer à l’autrice face aux lectrices sans transparence c’est clairement se foutre de leur gueule, s’en foutre et ne penser qu’à l’argent! Pour la traduction effectivement si elles traduisent avec des grosses fautes tel que des confusions comme des « ses » et « ces » et « c’est » c’est qu’elles ont des grosses lacunes en grammaire française et orthographe et répondre mal à des lectrices qui leur signalent juste ce genre de fautes c’est aussi se foutre de leur gueule de façon en plus irrespectueuse et arrogante! Et pour toutes ces raisons moi qui n’avais jamais acheté un de leurs livres, je n’achèterai jamais chez eux un de leurs livres!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s