#chronique: City of Ghosts de V.E. Schwab

img_6482

 

 

Titre: City of Ghosts

Auteure: Victoria Schwab

Edition: Scholastic

Lecture: en VO (très accessible)

Pages: 285

 

 

— RÉSUMÉ

Ever since Cass almost drowned (okay, she did drown, but she doesn’t like to think about it), she can pull back the Veil that separates the living from the dead . . . and enter the world of spirits. Her best friend is even a ghost.

So things are already pretty strange. But they’re about to get much stranger.

When Cass’s parents start hosting a TV show about the world’s most haunted places, the family heads off to Edinburgh, Scotland. Here, graveyards, castles, and secret passageways teem with restless phantoms. And when Cass meets a girl who shares her “gift,” she realizes how much she still has to learn about the Veil — and herself.

And she’ll have to learn fast. The city of ghosts is more dangerous than she ever imagined.

— NOTE: 4,5/5

— CITATIONS

“Embrace your strange, dear daughter. Where’s the fun in being normal?” — V.E. Schwab

“Sometimes help is a place and sometimes it’s a person, and sometimes it’s a bit of both.” — V.E. Schwab

“ If we were in a comic book, this would be our origin story. Some people get a spider bite, or a vat of acid. We got a river.” — V.E. Schwab

“Where you go, I go. » — V.E. Schwab

 

— AVIS

Bon, il parait évident que mon amour pour Victoria n’est plus un secret pour personne. Et il parait encore plus évident que sa magie a encore opéré pour moi cette fois-ci. Pour ne pas vous mentir, je ne m’attendais pas à ce que City of Ghosts me plaise autant. Je savais que c’était un roman jeunesse, visant un public de 9-12 ans hum, du coup, j’étais persuadée que ça ne me transporterait pas autant que la trilogie Shades of Magic ou que Vicious. Et pourtant…

Pourtant, j’ai craqué dès les premières pages. Cassidy est une jeune ado très chouette à suivre, j’ai beaucoup aimé son côté fonceur et instinctif (Gryffondor obliiiige), et son gros point fort évidemment c’est Jacob, son meilleur ami fantôme, qui est juste adorablement mignon et à qui on a envie de faire un énorme câlin tout au long du bouquin. Une fille et un fantôme, bizarre me direz-vous, mais c’est là que la magie de queen V opère car dès le début du roman elle installe un univers construit auquel elle a pensé à tout, nous en explique les moindres recoins et elle nous embarque dans une nouvelle aventure en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Chapeau l’artiste.

Autre point fort qui m’a fait fondre illico presto (oui je suis faible que voulez-vous), l’histoire se déroule en Ecosse et plus particulièrement à Edimbourg. Et c’est là que je vous explique que s’il y a bien une chose au monde que j’aime au moins autant que Schwab, c’est l’Ecosse. Eh oui, elle est très forte la cocotte. L’ambiance installée dans le bouquin est par conséquent très mystérieuse et ultra authentique. On sent que l’auteure a fait pas mal de recherches sur les mythes Ecossais et même sur la ville d’Edimbourg en tant que telle. Les vibes d’Halloween se dégageant du livre en plus des descriptions géniales éparpillées au fil des pages m’ont juste donné envie de retourner en Ecosse pour me lancer à la poursuite des fantômes. Bon ce deuxième point est peut-être à nuancer, mais j’ai vraiment commencé à organiser un trip en Ecosse en lisant ce livre. No shame at all.

Pour parler de l’intrigue à présent, je l’ai trouvé ultra prenante et très bien ficelée. Comme dans tous les romans de Victoria, je n’ai pas eu la sensation de m’ennuyer une seconde puisqu’à chaque fois que la tension semblait redescendre, un nouveau rebondissement apparaissait et ainsi de suite. Les personnages secondaires, je pense notamment à Lara et à Findley (sans parler de la méchante de l’histoire qui m’a foutu les jetons), se sont fait une vraie place dans l’histoire et ont apporté un dynamisme très intéressant en plus de tous les questionnements qu’ils soulèvent à juste titre (Jacob, Jacob, Jacob: qui es-tu bon sang ?!). Oui, parce que forcément, Schwab nous laisse à la fin (un peu rapide à mon goût) avec plusieurs grosses questions dont on meurt d’envie d’avoir les réponses. Heureusement qu’elle est en train de boucler le tome 2!

Et si je ne suis pas encore parvenue à vous convaincre avec tout ça, il est important de vous signaler que oui, City of Ghosts n’est disponible qu’en VO pour le moment, mais que l’anglais utilisé par l’auteure est HYPER ACCESSIBLE! Si vous avez envie de vous lancer en anglais, je pense que c’est un super bouquin pour commencer car il est vraiment très facile à lire. Plus d’excuses donc!

En bref, vous l’aurez compris, j’ai été transportée une nouvelle fois par la plume plus qu’efficace de V.E. Schwab et par l’univers incroyable, un peu effrayant et mystérieux, qu’elle est une fois de plus parvenu à créer. Bien sûr, il faut garder en tête qu’il s’agit d’un livre destiné aux plus jeunes mais ça ne m’a pas empêché d’être prise par l’intrigue et de frissonner de peur à certains passages (je flippe facilement c’est vrai, mais bon quand même!) Retrouver l’écriture et l’imagination de Victoria est pour moi toujours un énorme plaisir et elle nous prouve une nouvelle fois son talent en nous montrant qu’elle peut s’adresser à tous les publics.

J’espère avoir le tome 2 entre les mains pour mon futur petit tour d’Ecosse *-*

6 réflexions sur “#chronique: City of Ghosts de V.E. Schwab

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s