#chronique: The Cruel Prince de Holly Black

img_8173

 

 

Titre: The Cruel Prince

Auteure: Holly Black

Edition: Hot Key Books

Lecture: en VO

Pages: 370

 

— RÉSUMÉ

Of course I want to be like them. They’re beautiful as blades forged in some divine fire. They will live forever.

And Cardan is even more beautiful than the rest. I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe.

Jude was seven when her parents were murdered and she and her two sisters were stolen away to live in the treacherous High Court of Faerie. Ten years later, Jude wants nothing more than to belong there, despite her mortality. But many of the fey despise humans. Especially Prince Cardan, the youngest and wickedest son of the High King.

To win a place at the Court, she must defy him–and face the consequences.

As Jude becomes more deeply embroiled in palace intrigues and deceptions, she discovers her own capacity for trickery and bloodshed. But as betrayal threatens to drown the Courts of Faerie in violence, Jude will need to risk her life in a dangerous alliance to save her sisters, and Faerie itself.

— NOTE: 4/5

— CITATIONS

“If I cannot be better than them, I will become so much worse.”  — Holly Black

“If you hurt me, I wouldn’t cry. I would hurt you back.”  — Holly Black

“I have lied and I have betrayed and I have triumphed. If only there was someone to congratulate me.”  — Holly Black

“Have I told you how hideous you look tonight?” Cardan asks, leaning back in the elaborately carved chair, the warmth of his words turning the question into something like a compliment.
“No” I say, glad to be annoyed back into the present. “Tell me.”
« I can’t.”  — Holly Black

“But kissing Locke never felt the way that kissing Cardan does, like taking a dare to run over knives, like an adrenaline strike of lightning, like the moment when you’ve swum too far out in the sea and there is no going back, only cold black water closing over your head.” — Holly Black

— AVIS

Bon. Hum hum. Je suis sur les fesses, les gars. Ce livre était tout simplement ÉPIQUE! Alors oui, d’accord, le début était lent (voire trop lent) mais à côté de ça on a affaire à une Fantasy sombre et trépidante qui nous embarque à en perdre haleine jusqu’à la fin. Et quelle fin! Je ne suis pas prête de m’en remettre!

Pourtant, j’admets que ce n’était pas vraiment bien parti. J’ai un début de mois de Novembre assez chargé, et donc peu de temps pour la lecture, ce qui a rendu mon avancée dans The Cruel Prince particulièrement difficile. La lenteur de la première partie du livre ne m’a pas forcément aidée à accrocher dès le départ à l’histoire et j’ai dû résister à l’envie de le mettre de côté plus d’une fois. Soyons cependant bien clair, le début est loin d’être mauvais. L’auteure y prend au contraire le temps de bien installer son univers complexe et ses personnages mais j’ai quand même trouvé quelques longueurs dans cette partie et il m’y a manqué un certain dynamisme. Vu tout le bien que j’avais entendu autour de ce roman, j’ai eu peur de passer complètement à côté de ma lecture mais c’est là que la magie d’Holly Black s’est mise à faire effet…

La deuxième partie de The Cruel Prince est juste incroyable. L’auteure termine la première (à peu près à la moitié du livre) par un cliffhanger de folie qui est d’ailleurs probablement l’un des meilleurs que j’ai jamais lu. Cette coupure permet de relancer à fond le rythme de son roman (ce qui était clairement bienvenu après un début un peu trop plat) et, à partir de ce rebondissement, j’ai été incapable de reposer mon livre. Les coups de théatre s’enchaînent stratégies après stratégies, complots après complots, et c’est là que le véritable talent d’Holly Black apparait. Chaque phrase et chaque mot utilisés précédemment prennent tout leur sens et on réalise qu’on a été berné et roulé dans la farine depuis le début. La trame devient ultra rythmée et palpitante et jusqu’au bout, on se demande qui aura le fin mot de l’histoire. Et pour tout vous dire, je ne suis même pas certaine d’avoir véritablement trouvé réponse à cette question!

Au niveau des personnages, mon coup de coeur revient à Jude à laquelle je me suis énormément identifiée. Je trouve qu’elle a une personnalité et une force fascinante, la rendant tantôt loyale et courageuse, tantôt montreuse et effrayante. J’ai adoré la suivre dans son combat, dans ses réflexions, dans sa vengeance, et j’ai surtout particulièrement apprécié être enfin confrontée à un personnage féminin archi complexe pouvant se montrer aussi dure et cruelle que ses pairs masculins! Cardan, quant à lui, est tout simplement détestable. Et quand je dis détestable, je suis encore gentille. Et pourtant, pourtant, je craque pour lui à la folie. Oui, je sais, ça à l’air complètement tordu, mais je sais que vous comprendrez mon point de vue quand vous aurez lu ce petit bébé. Parce que Cardan a ses raisons et aussi une façon bien à lui d’exprimer ce qu’il ressent. Son comportement permet d’ailleurs de créer ce duo Jude/Cardan qui fonctionne du tonnerre! C’est piquant et explosif, bref j’adore! Je reste toutefois un peu sur ma fin concernant leur relation et j’ai d’ailleurs vraiment hâte de mettre la main sur le second tome afin de découvrir comment Black va creuser tout ça. Et pour ce qui est des personnages secondaires: big up à Vivi que j’aime d’amouuuur. Taryn, Locke, Balekin et Madoc peuvent aller bruler en enfer par contre.

En bref, malgré un démarrage un peu trop lent à mon goût, j’ai été conquise par la plume de Holly Black et par son univers. La cruauté et l’immoralité des Fae ne m’ont clairement pas dérangée et j’ai aimé le côté violent, manipulateur et brutal associé à la majorité d’entre eux. C’était un peu perturbant d’évoluer au sein d’un roman aussi sombre au départ mais c’est ce qui fait son originalité et j’ai finalement vraiment aimé que l’auteure nous sorte un peu des sentiers battus des YA et Fantasy classiques. Le dernier tiers de ce roman est à couper le souffle et la fin promet une suite sous tension et tout aussi addictive. Plus qu’à patienter maintenant!

3 réflexions sur “#chronique: The Cruel Prince de Holly Black

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s