#chronique: Gemina de Amie Kaufman et Jay Kristoff

img_8481

 

 

Titre: Gemina

Auteurs: Amie Kaufman et Jay Kristoff

Edition: Casterman

Lecture: en VF

Pages: 670

 

 

Chronique du tome 1: Illuminae

— RÉSUMÉ

Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit.

C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche.

Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse.

Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches..

— NOTE: 5/5

— CITATIONS

“Patience and Silence had one beautiful daughter. And her name was Vengeance.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“You might get only one shot. So shoot.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“Her eyes shining with the light of it.
Beneath, between, beyond.
Along the endless circle.
Down the ceaseless spiral.
And waiting for her on the other side?
Just like he promised.

A whole sky of different stars.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“I cannot help but wonder
If the thought of saving all those lives and hopes and dreams
Pales in comparison
To the thought of seeing him again.

I wonder.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

— AVIS

Bon. Si vous ne l’aviez pas compris dans ma chronique du tome 1, je vous le reconfirme ici: JE SUIS OFFICIELLEMENT AMOUREUSE DE CETTE SAGA.

Et là, on ne parle pas d’une petite amourette de vacances les gars. On parle d’un gros coup de foudre INTERSIDÉRAL! Parce que oui, j’ai aimé Gemina autant que j’avais aimé Illuminae et de nouveau, ce bouquin m’a juste laissée sur le cul. La construction de l’intrigue est dingue et on comprend encore mieux le génie des deux auteurs dans ce tome-ci! Tout, je dis bien absolument tout, est en lien. Le récit est bourré d’indices et de détails interconnectés et je suis persuadée que le final va en être d’autant plus phénoménal. Je risque fortement de passer le reste de ma semaine en mode <ERROR> hum…

Ceci étant dit, je n’ai aucune envie de vous spoiler car ça détruirait absolument tout votre plaisir. Tout ce que je peux donc vous révéler, c’est que la trame de ce deuxième tome était tout aussi trépidante, haletante, hallucinante et stupéfiante que celle d’Illuminae, voire plus! Le décours des évènements mis en place dans le premier tome commence de plus en plus à prendre sens et de nouvelles informations viennent éclairer notre lanterne. L’humour est toujours plus qu’au rendez-vous, sans parler des scènes d’actions et des rebondissements. Sérieusement, je crois n’avoir jamais rien lu d’aussi rythmé et addictif. La preuve: j’ai avalé 670 pages en une seule journée!

Bien qu’on retrouve encore Kady et Ezra dans ce tome (à très petite dose cela dit), c’est surtout sur de tous nouveaux personnages que se construit cette nouvelle intrigue totalement épique. Dans les sagas faisant intervenir des protagonistes différents à chaque tome, il m’arrive très souvent d’avoir du mal à accrocher aux nouveaux arrivants et comme j’avais particulièrement aimé Kady et Ezra, j’ai eu très peur de ne pas me sentir aussi proche d’Hanna et Nik. MAIS QUELLE IDÉE FRANCHEMENT!

Ces deux-là étaient tout simplement incroyables. Nik et son côté bad boy au coeur tout mou ont eu raison de moi dès les premiers chapitres. Pareil pour le tempérament et le charisme d’Hanna. Elle est aussi badass que Kady, j’ai d’ailleurs beaucoup trop hâte de les voir se rencontrer dans le dernier tome, ça va être une TUERIE. Un autre personnage que j’ai adoré dans Gemina n’est autre qu’Ella Malikov, cousine de Nik, diaboliquement douée avec un clavier entre les mains. Ça risque aussi de créer des étincelles avec Kady, je sors déjà mes popcorns! Et puis bien sûr, notre bon vieux AIDAN, toujours aussi psychopatiquement attachant. Je n’ai aucune idée de ce que Kaufman et Kristoff vont en faire dans le dernier tome mais l’univers va en trembler, c’est moi qui vous le dit!

En bref, cette saga est juste un chef d’oeuvre de science-fiction young adult. Les auteurs ont créé un univers incroyable mêlant action, romance, conflit, stratégie, manipulation, etc… et ils n’ont clairement pas froids aux yeux puisqu’ils n’hésitent pas à être bien cruels et bien glauques par moment, ce que je trouve tout simplement BRILLANT. Le format est toujours aussi incroyable, unique et archi prenant (je ne sais pas comment je vais faire pour repasser à une lecture normale après ça d’ailleurs *snif*) et je vais probablement m’arrêter ice parce que sinon il ne me restera plus rien à écrire dans ma chronique du tome 3.

Si je survis au tome 3 hum. Rien n’est moins sur………

 

 

 

 

Une réflexion sur “#chronique: Gemina de Amie Kaufman et Jay Kristoff

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s