#chronique: Obsidio de Amie Kaufman et Jay Kristoff

img_8542

 

 

Titre: Obsidio

Auteurs: Amie Kaufman et Jay Kristoff

Edition: Casterman

Lecture: en VF

Pages: 631

 

 

Chronique du tome 1: Illuminae

Chronique du tome 2: Gemina 

 

— RÉSUMÉ

Kady, Ezra, Hanna et Nick ont réussi à s’échapper de la station Heimdall. Ils sont désormais réunis sur le vaisseau Mao où s’entassent 2 000 réfugiés. Les nerfs sont à vif car la menace Bei-tech est toujours là. De plus, ils n’ont plus aucun moyen de communiquer avec l’extérieur, les vivres manquent, et bientôt, l’oxygène. La seule option est de retourner sur Kerenza. Mais des mois après l’invasion, qui sait ce qui les y attend ?Comble de malchance, une mutinerie éclate à bord du Mao tandis qu’à terre, Asha, la cousine de Kady, essaie tant bien que mal d’organiser la Résistance…

— NOTE: 5/5

— CITATIONS

“Live a life worth dying for.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“Every story needs its hero. And its villain. And its monster.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“I was thinking, » he murmurs. « There’a billion different versions of you out there, in a trillion different universes. And I still can’t get over how lucky I am that, out of all those versions, you’re the one that’s mine.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“The die is cast. But today we will shake the table upon which it lands.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“I am not good. Nor am I evil. I am no hero. Nor am I villain. I am AIDAN.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“May we meet again on distant shores.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

“They look at one another again. And this time, they smile. These seven little pebbles who started an avalanche heard all the way around the universe.” — Amie Kaufman et Jay Kristoff

— AVIS

Je n’ai pas les mots.

Je viens de terminer Obsidio après avoir découvert Illuminae il y a à peine une semaine et sincèrement, je n’ai pas les mots pour vous décrire à quel point cette saga m’a bouleversée, touchée, transportée, et j’en passe. J’ai le coeur gros de devoir déjà dire au revoir à cette incroyable trilogie et en même temps, je me sens profondément reconnaissante d’avoir eu la chance de lire de tels bijoux. Cette saga entière est un coup de coeur et elle fait maintenant partie de mes préférés pour un bon bout de temps je pense.

Après mes chroniques de Illuminae et Gemina, j’avoue ne pas avoir grand chose de plus à ajouter sur Obsidio. J’ai aimé les trois livres de la même façon et pour les mêmes raisons: l’univers extraordinaire créé par Amie Kaufman et Jay Kristoff, l’intrigue haletante derrière laquelle on court tout au long de notre lecture, les rebondissements à répétitions qui nous plonge dans un suspens à couper le souffle, l’originalité du format (je me répète mais je ne sais plus comment lire un livre normal maintenant les gars), l’action (et du sang, surtout du sang, parce que les auteurs osent et c’est de la balle), l’humour décapant distillé au fil des pages (big up à mon intelligence artificielle psychopathe préférée, j’ai nommé AIDAN) et puis les personnages évidemment.

En parlant d’eux, je peux vous avouer qu’ils me manquent déjà comme c’est pas permis. Dans ce troisième tome, en plus de retrouver tous mes bébés des deux précédents, de nouveaux protagonistes faisaient également leur entrée: Asha et Rhys. Sans surprise, j’ai craqué pour eux: Asha et son courage, son dévouement ; Rhys et son sang-froid, sa loyauté. Mais j’ai surtout craqué pour les personnages ensemble, pour les relations qui se sont développées entre eux, pour leur complicité. Voir les amitiés se tisser entre eux, c’était tout simplement magique. Kady, Ezra, Hanna, Nik, Ella, Asha, Rhys, AIDAN: je les aime tous individuellement et je les aime peut-être encore plus tous ensemble. C’est une des grandes forces de ces romans d’ailleurs: ils se complètent à la perfection non seulement au niveau de l’intrigue mais aussi et surtout grâce aux personnages qui nouent des relations fortes et qui font le lien entre chaque histoire.

Je terminerai cette chronique en parlant peut-être tout simplement des émotions qui m’ont secouée tout au long de mes trois lectures. Oui parce que je parle d’humour, de sang, d’action, etc. mais s’il y a bien une chose que j’ai appréciée dans cette saga, c’est la force mêlée de fragilité que les auteurs ont su insuffler à chacun de leurs personnages. Avec eux et ce tout au long de ces presque 2000 pages, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai grimacé, j’ai crié, j’ai re-ris et re-pleuré, tout ça pour dire que j’ai toujours été à 100% plongée dans l’histoire et que c’est le genre de sensation parfaite quand on est lecteur. La saga Illuminae m’a donné tout ce que j’attends toujours en tant que passionnée de lecture: du rêve et des frissons. C’était parfait, voilà.

Pour clore mes élucubrations concernant cette trilogie coup de coeur, je compte bien me répéter une ultime fois: FONCEZ LIRE CES LIVRES MES CHATS! Personnellement, j’ai prévu de me les procurer en VO, ce sera une parfaite excuse pour les relire et en attendant… bah… JE SUIS EN DEUIL SNIF </3

 

2 réflexions sur “#chronique: Obsidio de Amie Kaufman et Jay Kristoff

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s