#chronique: La Couleur du Mensonge de Erin Beaty

img_9449

 

 

Titre: La Couleur du Mensonge

Auteure: Erin Beaty

Edition: Lumen

Lecture: en VF

Pages: 506

 

 

— RÉSUMÉ

Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Faire un beau mariage. Elle se présente donc chez une des entremetteuses chargées de l’évaluation du potentiel de chaque candidat – des femmes qui font et défont les fortunes d’une famille, d’une région, d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, elle échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse fait toutefois d’elle son apprentie.

Sage s’embarque donc avec un groupe de beaux partis triés sur le carreau dans un périple vers la capitale. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d’élite qui ne tardent pas à réaliser qu’ils sont sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin, qui prépare une invasion, s’est allié avec certains des seigneurs locaux, et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l’un des membres de la troupe recrute alors l’aide de Sage. Mais plus elle avance dans sa mission, plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu… à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle…

— NOTE: 4/5

— CITATIONS

“We each play several roles in life – that doesn’t make them all lies.” — Erin Beaty

“If you’re in trouble, I swear I will never stop until I get to you,” he called softly.
Sage could’ve pretended she was already gone, but she couldn’t leave without answering.
“I know.” — Erin Beaty

“Tonight I must teach you how to kill a man.” — Erin Beaty

— AVIS

Une superbe découverte!

Je dois l’avouer, je partais un peu sceptique! Il faut dire que j’ai eu du mal à me plonger dans le récit au début à cause d’un style d’écriture que je trouvais un peu trop soutenu d’entrée de jeu. Mais comme l’univers et l’intrigue me plaisaient plutôt bien, je me suis accrochée malgré tout. Et le résultat est loin d’être décevant: j’ai vraiment adoré cette lecture!

L’histoire m’a énormément fait penser à la saga The Curse. On est très loin du copier-coller bien évidemment, mais j’ai tout de même retrouvé beaucoup d’éléments qui m’avaient plu dans la trilogie de Marie Rutkoski: un univers Fantasy un peu moyenâgeux, des intrigues de cours royales, des espions, de la stratégie, des mensonges à gogo, un suspens haletant teinté de manipulations, etc. L’intrigue était d’ailleurs super bien ficelée avec un gros turning point au trois quart du roman qui bouleverse complètement ce qu’on pensait avoir compris de l’histoire! Une fois plongée à fond dans le récit, j’ai été incapable de relâcher le roman tellement j’étais prise par tous les rebondissements s’enchaînant au fil des pages. Un très bon point donc!

Au niveau des personnages, c’est à nouveau une réussite pour ma part! J’ai beaucoup aimé la façon qu’a eu l’auteure de décrire la personnalité et la complexité de ses personnages tout en évitant les clichés de la romance en YA. Le personnage de Sage m’a beaucoup plu de par son authenticité et sa force et je peux dire exactement la même chose d’Alexander que j’aimerais bien épouser sur le champ, soit dit en passant. En plus de ça, leur relation fonctionne du tonnerre puisque je les ai trouvé très complémentaires tous les deux! Je regrette peut-être simplement de ne pas avoir été autant touchée par les personnages secondaires dont on avait seulement un aperçu un peu trop superficiel à mon goût.

En bref, j’ai passé un très bon moment avec ce roman même si quelques points négatifs ont un peu perturbé mon début de lecture. Bien que l’intrigue s’élève pratiquement à la hauteur de la saga The Curse, j’ai moins apprécié le style de l’auteure et le manque de profondeur de certains personnages. Malgré ces petits bémols, j’ai quand même vachement hâte de me plonger dans le second tome afin de découvrir la suite des aventures de Sage et Alex.

Et puis si vous aimez comme moi les intrigues à suspens et les personnages fourbes doués d’esprits de grands stratèges, ce livre est définitivement fait pour vous!

11 réflexions sur “#chronique: La Couleur du Mensonge de Erin Beaty

  1. Buckette dit :

    Très très envie de le lire. Il est dans ma WL. En ce moment j’adore les intrigues placées dans le Moyen âge 🙂
    Par contre, j’ai lu que l’intrigue était « un peu lente au démarrage » donc je me prépare psychologiquement à ce que ça soit long 😀

    Aimé par 1 personne

    • myheadfullofwords dit :

      Personnellement, je n’ai pas trouvé ça trop lent au début mais j’ai juste dû m’habituer un peu au style! Sinon dans le même genre il y a la trilogie The Curse aussi qui est un peu plus dynamique d’entrée et qui est absolument géniaaaaale si tu ne l’as pas encore lue 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s