#chronique: Connexion Immédiate de Mary H.K. Choi

img_1607

Titre: Connexion Immédiate

Autrice: Mary H.K. Choi

Edition: Gallimard Jeunesse

Lecture: en VF

Pages: 452

 

— RÉSUMÉ

Penny s’éloigne enfin de sa mère et de ses années lycée en entrant à l’université à Austin. Sans le sou, Sam travaille dans un café en rêvant de devenir réalisateur. Lorsque ces deux êtres timides se rencontrent, ils échangent leurs numéros. Ils se confient alors leurs espoirs et leurs peurs, tout en fuyant la rencontre.

— NOTE: 2,5/5

— CITATIONS

“Loving someone was traumatizing. You never knew what would happen to them out there in the world. Everything precious was also vulnerable.” — Mary H.K. Choi

“I like knowing that you exist. It doesn’t make me feel any less lonely, because life is lonely, but it makes me feel a lot less alone.” — Mary H.K. Choi

“To be a hero, you had to decide it was you.” — Mary H.K. Choi

“It’s piles and piles of emotional homework forever if you ever want to qualify as a grown-up” — Mary H.K. Choi

— AVIS

Connexion immédiate aurait pu à la fois être une bonne romance et un super ownvoice plein de représentations et de diversité. Yep, vous voyez déjà où je veux en venir avec l’utilisation du conditionnel: c’est raté. J’avais pourtant entendu beaucoup de bien de cette lecture et il s’agissait d’un des romans dans ma PAL qu’il me tardait le plus de découvrir. Malheureusement, il s’agit d’une grosse déception.

Alors je ne sais pas si c’est moi qui suis à présent trop vieille pour lire des romances aussi clichées ou si c’est simplement le style de l’autrice qui ne l’a PAS DU TOUT fait avec moi mais dans tous les cas, ces deux aspects m’ont profondément agacée. Je crois sincèrement ne jamais avoir rien lu d’aussi prévisible (j’ai sincèrement pu deviner tous les « rebondissements » de l’intrigue à l’avance) et de risible (à trop vouloir écrire en faisant de l’humour, on perd toute empathie avec les personnages). J’ai d’ailleurs carrément hésité à abandonner ma lecture après les 100 premières pages et me suis contentée de lire les dialogues pour arriver à la fin. Dialogues que j’ai trouvé globalement très creux, soit dit en passant.

344afb5e-1fae-4f30-b59d-8d521fac71ce

Je n’ai pas du tout apprécié le personnage de Penny, l’héroïne. En commençant je me suis pourtant dit, « YES, un perso racisé, enfin » et j’étais vraiment heureuse de me lancer dans une romance qui promettait un peu de diversité (en romance, c’est plutôt rare donc toujours chouette quand ça arrive). Malheureusement, Penny est bourrée de préjugés, dont certains sont homophobes et misogynes (je déconne même pas). Elle juge constamment les personnes qui l’entourent en les réduisant à une montagne de stéréotypes tout en leur reprochant de la réduire elle-même à des stéréotypes racistes. Non mais juste WTF? Sam, quant à lui aurait pu être un personnage que j’apprécie, s’il ne se comportait pas comme un enfant alors qu’il a 21 ans. C’est d’ailleurs aussi globalement ce que je reproche à cette lecture mais à nouveau, le style de l’autrice y est probablement pour quelque chose. Comment des jeunes adultes étant à l’université peuvent-ils penser et discuter de façon aussi immature? Mais à nouveau, c’est peut-être parce que je suis trop vieille que ça n’a vraiment pas fonctionné avec moi hum.

Concernant l’intrigue maintenant, je me suis royalement ennuyée. Comme dit plus haut, la trame était archi prévisible et reprenait tous les « bons » clichés de la romance. Mais le pire, c’est que la romance elle-même ne suivait pas. Je n’ai ressenti aucune réelle empathie pour Penny et Sam, pas plus que je n’ai senti d’alchimie entre eux. Les conversations supposées créer du lien entre eux étaient absolument dénuées de sens et tellement noyées sous un humour forcé que ça en devenait gênant. Mais je pense que ce qui m’a le plus déçue dans tout ça, c’est le nombre de sujets hyper importants soulevés dans ce roman mais que l‘autrice ne parvient pas du tout à mettre correctement en avant. Et pour moi, c’est encore une question de ton. J’ai vraiment eu la sensation qu’elle a cherché volontairement à rendre son texte drôle et léger en oubliant que certaines choses nécessitent malgré tout un peu de sérieux si on veut qu’elles soient comprises et porteuses de réflexion.

Je ne suis pas parvenue à descendre ma note en dessous de la moyenne pour deux raisons: les personnages POC et la thématique du viol abordée dans Connexion Immédiate. Ils ont été sous exploité à mon sens, voire carrément mal traités (ce qui me met en colère je l’avoue), mais c’était là malgré tout. Néanmoins, vu le peu de plaisir que j’ai pris durant cette lecture, je ne peux clairement pas vous la conseiller. Ce roman conviendrait certes peut-être davantage à des adolescents mais là encore, je ne le conseillerais quand même pas. Il est trop problématique à mes yeux.

Une réflexion sur “#chronique: Connexion Immédiate de Mary H.K. Choi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s