#chronique: The Unhoneymooners by Christina Lauren

img_4512

 

Titre: The Unhoneymooners

Autrice: Christina Lauren

Edition: Gallery Books

Lecture: en VO

Pages: 400

 

— RÉSUMÉ

Olive is always unlucky: in her career, in love, in…well, everything. Her identical twin sister Ami, on the other hand, is probably the luckiest person in the world. Her meet-cute with her fiancé is something out of a romantic comedy (gag) and she’s managed to finance her entire wedding by winning a series of Internet contests (double gag). Worst of all, she’s forcing Olive to spend the day with her sworn enemy, Ethan, who just happens to be the best man.

Olive braces herself to get through 24 hours of wedding hell before she can return to her comfortable, unlucky life. But when the entire wedding party gets food poisoning from eating bad shellfish, the only people who aren’t affected are Olive and Ethan. And now there’s an all-expenses-paid honeymoon in Hawaii up for grabs.

Putting their mutual hatred aside for the sake of a free vacation, Olive and Ethan head for paradise, determined to avoid each other at all costs. But when Olive runs into her future boss, the little white lie she tells him is suddenly at risk to become a whole lot bigger. She and Ethan now have to pretend to be loving newlyweds, and her luck seems worse than ever. But the weird thing is that she doesn’t mind playing pretend. In fact, she feels kind of… lucky.

— NOTE: 4/5

— CITATIONS

“I can appreciate my body in a bikini and still want to set fire to the patriarchy.” — Christina Lauren

“An eight-hour flight, and there’s no movie,” I say to myself, glaring at the screenless seat back in front of me. “Maybe they’re hoping your life flashing in front of your eyes will be distraction enough.” — Christina Lauren

“It’s the strangest feeling to be proud simply because I’m taking care of me and mine. Is this what it’s like to grow up?” — Christina Lauren

— AVIS

De Christina Lauren, je n’avais lu qu’Autoboyographie il y a déjà quelques années, et même si au niveau du fond, j’ai le souvenir d’en avoir beaucoup apprécié le contenu, je me rappelle que la forme m’avait un peu dégoutée de ma lecture. À l’époque, je ne lisais en effet pas en VO et la VF de chez HugoRomans m’avait laaaaaargement refroidie (tellement refroidie que j’ai commencé à les boycotter après cette lecture mais SOIT, ce n’est pas le sujet).

Tout ça pour vous faire comprendre que j’avais du coup un peu peur de me lancer dans The Unhoneymooners et que finalement, je n’en ressors que du positif! J’ai été très agréablement surprise par la plume des autrices (la VO c’est quand même la vie qu’on se le dise) que j’ai trouvé très fluide, mature, hilarante mais également pleine de douceur. Je suis littéralement passée du rire aux larmes pendant ma lecture, ce qui ne m’était plus arrivée depuis un moment dans ce genre et une fois de plus, j’ai l’impression de m’être encore un peu plus réconciliée avec la romance.

39e4eb9e-ea3d-45fa-8854-e0332e6002fd

À première vue, l’intrigue parait plutôt prévisible, de même que le rapprochement entre nos deux protagonistes. Pour rappel, il s’agit d’un trope enemies-to-lovers (ça étonne qui hum) donc forcément on se doute que la haine ambiante au départ va vite s’atténuer. Cependant, j’ai été surprise à pas mal d’endroits durant ma lecture et il y a beaucoup d’événements que j’ai été incapable d’anticiper! Et c’est ce qui m’a particulièrement plu dans ce roman également: malgré les clichés, les autrices ont su développer une trame étonnante et vraiment prenante.

Concernant les personnages, j’ai trouvé cela assez intéressant de traiter les relations fraternelles en parallèle de la relation amoureuse. Qu’il s’agisse des personnages principaux, Olive et Ethan, ou des secondaires, ils étaient à mon sens tous bien développés et caractérisés, de même que leurs échanges et interactions. J’ai également vraiment apprécié tous les messages de bodypositivisme et de self-estime que les autrices ont cherché à faire passer par le personnage d’Olive. Je l’ai trouvé hyper attachante, autant dans sa façon d’être que dans son franc-parler, et c’est une héroïne à laquelle il est facile de s’identifier!

En bref, ce livre est un vrai petit rayon de soleil. Je dirais qu’il est léger, sans prise de tête et parfait pour les vacances mais sans pour autant être trop superficiel puisqu’il aborde quand même des thèmes sérieux et intéressants. Il m’a d’autant plus plu qu’il s’agit d’une romance « adulte » (les persos ont à peu près la trentaine) ce qui est un gros plus pour moi également puisque je ne supporte plus trop la romance YA/New Adult. Et malgré ses quelques petites longueurs sur la fin, je vous le recommande vivement! Il est parfait pour l’été et vous fera surement passer un bon moment!

Une réflexion sur “#chronique: The Unhoneymooners by Christina Lauren

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s