#chronique: Namesake de Adrienne Young

Titre: Namesake

Autrice: Adrienne Young

Edition: Wednesday Books

Lecture: en VO

Pages: 368


— RÉSUMÉ

With the Marigold ship free of her father, Fable and its crew were set to start over. That freedom is short-lived when she becomes a pawn in a notorious thug’s scheme. In order to get to her intended destination she must help him to secure a partnership with Holland, a powerful gem trader who is more than she seems.

As Fable descends deeper into a world of betrayal and deception she learns that her mother was keeping secrets, and those secrets are now putting the people Fable cares about in danger. If Fable is going to save them then she must risk everything, including the boy she loves and the home she has finally found.

— NOTE: 4,5/5

— CITATIONS

“We were salt and sand and sea and storm. We were born in the Narrows.” — Adrienne Young

“Saint was a bastard, but he was mine.” — Adrienne Young

“ The Marigold was the only place I wanted to belong.” — Adrienne Young

“ Whatever happened tomorrow, we were sailing into it together.” — Adrienne Young

“ You and me. Forever.” — Adrienne Young

— AVIS

Après ma lecture de Fable, impossible de ne pas me jeter directement sur Namesake, le second et dernier tome de cette duologie. Non seulement j’avais adoré l’univers et l’intrigue du premier tome mais en plus, il se terminait par un HORRIBLE cliffhanger. J’ai donc directement entamé la suite (qui n’est pas encore sortie mais que j’ai obtenue en e-arc via Netgalley *-*) et verdict: j’en suis globalement très satisfaite!

Namesake est un super sequel qui commence directement là où nous avions laissé Fable. De cette façon, Adrienne Young nous replonge tout de suite dans l’ambiance prenante et intense qu’elle avait précédemment créée. Et à ce niveau, je n’ai pas du tout été déçue! J’ai retrouvé sa qualité de plume, la poésie de ses descriptions et cette sensation d’immersion qui m’avait tant plu dans Fable. Puis, comme les bases de l’univers étaient déjà posées, l’autrice a pu davantage se concentrer sur son intrigue que j’ai trouvé encore plus haletante que dans le premier tome. Les actions s’enchainent, les rebondissements et les révélations aussi, il m’a été presqu’impossible de lâcher ma liseuse! Une lecture super addictive en bref!

En plus de l’intrigue, Namesake prend également bien le temps de développer ses personnages et de leur offrir les conclusions qu’ils méritent. On en apprend plus, à la fois sur les personnages principaux que sur les secondaires, et Adrienne Young donne des réponses à toutes les questions qu’on se posait les concernant. J’ai particulièrement aimé le développement autour des relations de Fable. Qu’il s’agisse de son lien avec sa mère, son père, Clove, West ou encore les membres de l’équipage du Marigold, j’ai trouvé que notre héroïne s’affirmait beaucoup plus dans ce tome, notamment grâce à l’évolution de ses connexions avec les autres personnages. Mais ce qui m’a surtout particulièrement plu, c’est cette dualité entre le bien et le mal créée par l’autrice. Elle n’a pas eu peur de rendre ses personnages amoraux, sombres, cruels, et c’est probablement une des raisons pour lesquels j’apprécie le plus cette duologie. Les héros de Fable ne sont pas des héros, ce sont des êtres humains obligés de vivre avec les règles de leur monde. Ils sont loin d’être parfaits mais je les ai trouvé profondément authentiques et en accord avec leur univers, ce qui à mes yeux les rend d’autant plus beaux et touchants.

Seul petit bémol pour moi qui fait que ce second tome n’a pas été un aussi gros coup de cœur que le premier: la fin. Je l’ai trouvée un peu trop rapide et vite expédiée. Les choses se résolvent trop facilement à mon goût et j’avoue que j’en attendais peut-être un peu plus vu tous les détours pris par l’intrigue. De la même manière, j’aurais souhaité avoir un plus grand aperçu de l’après… Mais c’est probablement mon âme de guimauve qui n’était pas prête à laisser partir Fable et West ouin!

Qu’en conclure? Si vous lisez de la VO et que vous aimez la Fantasy, foncez. Ce second tome est VRAIMENT réussi et Fable est une duologie qui mérite d’être lue (Namesake ne m’a pas du tout fait changer d’avis à ce sujet)! Pour les autres, j’espère sincèrement qu’une maison d’édition française passera bientôt par là pour publier en VF ces deux petits bijoux! De mon côté, il s’agit d’une saga que je compte bien garder en bonne place dans ma bibliothèque et que je relirai avec plaisir un jour. Vivement la sortie papier de Namesake pour que je puisse ajouter cette petite beauté à mes étagères!

Une réflexion sur “#chronique: Namesake de Adrienne Young

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s